Actualités

Prévenir les nuisibles dans votre jardin : 4 stratégies pour réussir

 

La plupart des jardiniers sont confrontés de temps en temps à des nuisibles dans leur potager, et généralement, ils ne sont pas si graves. Toutefois, le nombre de nuisibles atteint parfois un niveau inacceptable et les petites bestioles causent plus que de simples dommages esthétiques. Comme les jardiniers sont de plus en plus conscients des dangers potentiels de l’exposition aux pesticides chimiques de synthèse, beaucoup d’entre nous veulent éviter les pulvérisations et se tourner vers d’autres méthodes de lutte contre les parasites. De loin, la technique la plus utile pour lutter contre les parasites du jardin consiste à les empêcher de grignoter vos plantes en premier lieu. La bonne nouvelle, c’est que prévenir les parasites dans votre jardin est plus facile que vous ne le pensez, si vous employez les 4 stratégies très efficaces que j’expose ci-dessous.

 

Encouragez les insectes bénéfiques

Si les pollinisateurs sont formidables à avoir dans le jardin, les insectes bénéfiques dont je parle ici sont ceux qui mordent littéralement les insectes nuisibles. Les coccinelles, les chrysopes, les minuscules punaises pirates, les guêpes parasites, etc. contribuent naturellement à réduire le nombre de nuisibles comme le rat taupier, en mangeant les méchants ou en les utilisant pour loger et nourrir leurs petits. Pour attirer ces bonnes bestioles dans le jardin, il faut leur fournir des insectes nuisibles riches en protides à consommer comme proies, ainsi que du nectar riche en hydrates de carbone. 

 

Choisissez vos plantes judicieusement 

Certaines plantes et variétés de plantes sont plus sujettes aux problèmes de nuisibles que d’autres. Prévenir les nuisibles dans votre jardin est parfois aussi simple que de choisir des légumes résistants aux nuisibles. Par exemple, si les punaises des courges tourmentent constamment vos plants de courges d’hiver, “Butternut” et “Royal Acorn” sont deux des variétés les plus résistantes. Ou, si les doryphores de la pomme de terre essaient toujours de défolier votre culture de pommes de terre, plantez la pomme de terre “King Harry” qui a des feuilles très poilues que les doryphores ne mangent pas.

 

Employez des barrières physiques 

L’une des méthodes les plus utiles pour prévenir les parasites dans votre jardin est de mettre une barrière physique entre la plante et l’insecte. Couvrez les plantes sensibles aux parasites avec une couverture flottante, une toile légère et filée qui repose sur le dessus des plantes ou sur des arceaux métalliques. Veillez à ce qu’il y ait beaucoup de mou dans la couverture et épinglez les côtés au sol pour empêcher les insectes nuisibles de se faufiler sous les bords. J’utilise une couverture pour empêcher les chenilles de la piéride du chou d’envahir mes choux, brocolis et choux frisés. Je couvre également mes jeunes plants de haricots pour éviter la chrysomèle mexicaine du haricot, mes jeunes plants de concombres pour éloigner la chrysomèle du concombre. 

 

Utilisez les cultures intercalaires

La prévention des ravageurs dans votre jardin peut aussi résulter de l’augmentation de la diversité de votre potager. En intercalant différentes cultures de légumes entre elles – et avec des herbes et des annuelles à fleurs – les nuisibles peuvent avoir plus de mal à localiser leurs plantes hôtes. Plutôt que de planter une seule culture en ligne ou en bloc, mélangez tout pour éviter que même les petites monocultures n’envahissent le jardin. Bien que de nombreuses recherches soient encore en cours concernant le fonctionnement exact des cultures intercalaires, il semble que cette technique « désoriente » l’insecte nuisible. Pour repérer et confirmer qu’une plante particulière est un hôte convenable, certains ravageurs doivent se poser sur la plante un certain nombre de fois. Lorsque les cultures sont intercalées, le nuisible pourrait se poser sur une espèce végétale différente à chaque fois, ce qui rend plus difficile pour l’insecte de cibler son dîner.